Réunion prévention cambriolages avec le Capitaine VENTURA lundi 17 juillet à 19h dans la salle du Conseil Municipal.

Close

La population

En 30 ans, Montaigut a été multiplié par 3

Et même si elle a gardé son identité et son caractère champêtre (un tiers du territoire communal, soit 373 ha est couvert par des bois et forêts), notre commune a connu des changements dans tous les domaines …

Une petite photographie de sa situation actuelle sera utile aux anciens comme aux nouveaux ! Voici donc un état des lieux avant les changements que le P.L.U, à Montaigut.

L’évolution démographique de Montaigut a été régulière depuis 1962. Jusqu’en 1982, la croissance était essentiellement due aux arrivées de l’extérieur ; aujourd’hui, l’accroissement naturel est également largement positif grâce au nombre important de naissances (120 entre 1990 et 1999 sur la commune).

Ce phénomène s’explique par l’installation de jeunes ménages à Montaigut, la commune étant attractive pour les actifs travaillant dans la métropole toulousaine (environnement naturel de qualité avec la proximité de la forêt de Bouconne et de la vallée de la Save.

Structure de la population

L’I.N.S.E.E nous indique que la population montaigutoise connaît une baisse d’environ 3% des 20/39 ans et une hausse de 2% des 40/59 ans, une tendance qui se dessine depuis 1990.

Ainsi, même si la population est à dominante jeune, son vieillissement est aujourd’hui perceptible et continu.

Les familles montaigutoises

Les ménages de trois personnes et plus sont en plus grande proportion qu’en France (50.6%), représentant 55.8% des ménages de Montaigut.

Les familles composées d’un couple avec enfant sont largement majoritaires (59,5% des familles). Les familles sans enfant sont aussi représentées (40.4% des ménages). Les familles monoparentales , quant à elles, représentent une proportion assez faible des familles (7.9% pour Montaigut contre 8.8% en France).

Que font les actifs de Montaigut ?

La population active de Montaigut se caractérise par une forte représentation des « professions intermédiaires » ainsi que des ouvriers et employés. Cependant depuis 1990, on voit se dégager une nouvelle tendance avec une forte croissance des professions intermédiaires et des cadres. Ce sont donc les classes moyennes supérieures qui s’installent à Montaigut. Cette tendance s’est encore accrue depuis 1999 jusqu’à aujourd’hui.

Où travaillent ils ?
13% d’entre eux travaillent sur la commune. Une large majorité (84%) travaille dans une autre commune de la zone d’emploi de Toulouse, 3% dans un autre département.